Une très intéressante exposition-vente, avec les magnifiques patchworks et quilts de Françoise de Coulon, ainsi que les broderies et objets divers en textiles de Nora Studer.

Petit historique du patchwork

Patchwork* et quilting** remontent à une très haute antiquité et se retrouvent dans presque toutes les cultures. A l'origine on utilisait le quilting pour se protéger du froid, sous forme de couvertures, de tentures ou de vêtements. Les textiles quiltés les plus anciens ont été retrouvés en Chine et en Egypte. On pense que les croisades ont contribué à la diffusion de cette forme de confection. On a quilté les chemises que les chevaliers portaient sous leurs armures. En Europe médiévale, on a quilté le lin, le coton et la soie. L'Italie du sud en a fait une variante au 14ème siècle: le trapunto. On donnait un relief supplémentaire en retravaillant les dessins du tissus. Dès le 17ème siècle, Marseille produisait un piqué marseillais proche du trapunto et une spécialité plus raffinée appelée boutis qui était exportés dans toute l'Europe et les colonies américaines. Il s'agissait d'objets luxueux de décoration ou d'habillement, parfois rebrodés de soie.

 

En fait, les plus anciens témoignages de patchwork et de quilts parlent du statut social, d'appartenance tribale et aussi de protection symbolique, voire religieuse. On en trouve chez les bouddhistes, les musulmans, les chrétiens et même les animistes. Le plus vieux témoignage connu est un baldaquin égyptien datant de 980 avant J-C. On peut le voir au musée du Caire. Des bannières religieuses ont été trouvées dans la grotte des 1000 bouddhas en Inde. L'Afrique a ses propres symboles et techniques que les esclaves africains ont emmenés aux États-Unis.

 

Le patchwork a connu une expansion inattendue lors du blocus décrété par les Anglais au XVIIIème siècle. Les plus petits morceaux de coton sont alors devenus précieux. L'importation de quilts devenant trop onéreuse pour les émigrants pauvres, ils ont alors mis leurs connaissances en commun et ont créé les "Quilting Bee“, occasions très appréciées de réunions sociales. Cet art ancien est devenu emblématique de la civilisation américaine. Après la Révolution industrielle, le patchwork a persisté principalement dans les régions rurales. Mais depuis la fin du siècle dernier il connaît une résurrection spectaculaire. Il est en faveur aussi bien chez les artistes que chez les simples artisans. Il peut servir à la décoration, l'habillement ou même refléter des opinions politiques! Un quilt peut être beau sans être fonctionnel. Mais un ouvrage "patché" est toujours un petit bonheur à partager.

 

*) patchwork: assemblage de tissus divers pour faire le dessus (top) d'un ouvrage

**) quilting: matelassage servant à maintenir le top, la ouatine et le dessous, il peut être fait à la main ou à la machine —ou un mélange des deux.